Les cosmétiques maison de Mathilde

Se lancer dans la fabrication de cosmétiques maison nous permet de consommer de manière raisonnée, que ce soit pour nous ou pour notre planète.

 

En effet, faire ses cosmétiques maison permet de donner une vie plus longue à vos emballages. Vous pourrez réutiliser vos pots en verre, vos flacons plastique, etc. autant de fois que vous fabriquerez de nouveaux cosmétiques, et donc faire un geste pour la planète de manière très simple.

 

 

Par ailleurs, en débarrassant votre salle de bain de tous les produits chimiques, vous optez également pour un mode de vie plus sain.

 

 

Emballage pour produits cosmétiques : quelques recommandations

 

 

Un emballage recyclable

 

Le verre, le plastique (plastique PET, PP, PE ou PEHD) et l’aluminium sont trois matériaux pouvant être recyclés et/ou valorisés. Il s’agit donc de solutions idéales pour vos emballages cosmétiques fait-maison.

 

 

 

Un flacon qui ne laisse pas passer la lumière

 

Pour certains produits cosmétiques, comme les huiles essentielles, il est conseillé de choisir un emballage ambré ou bleu, afin que le contenu reste à l’abri de la lumière. Retrouvez ici nos flacons en plastique PET ambrés ou bleus ; et cliquez ici pour découvrir la gamme des flacons verre ambrés et flacons verre bleus.

 

 

 

Des flacons aluminium avec un vernis intérieur

 

Enfin, nous vous conseillons de choisir un contenant en aluminium avec vernis intérieur. Ce vernis qui recouvre l’intérieur du pot permet de protéger le contenu qui reste à l’intérieur du pot aluminium : en effet, la composition de l’aluminium n’entre alors jamais en contact avec votre contenu. Retrouvez nos boîtes aluminium pour la cosmétique, ici.

 

 

Une fois votre emballage choisi et reçu, vous pourrez passer à la réalisation de cosmétiques fait-maison. Nous vous proposons deux recettes utilisées depuis quelques années par Mathilde (notre collègue, mais aussi une adepte du slow cosmétique). Mathilde nous explique quel est son démaquillant et nous livre la recette de son déodorant. (Ces deux recettes ont d'ailleurs été testées et adoptées par un grand nombre de personnes dans son entourage!)

 

 

 

La recette du démaquillant fait maison

 

 

 Très facile  Petit budget   5 min  1 petit flacon verre ambré vide et son bouchon

 

 

Pour se démaquiller, toutes les huiles - de manière générale - sont très efficaces. Mathilde a opté pour une huile de coco en guise de démaquillant car cette-dernière est réputée pour avoir des vertus antibactériennes, hydratantes et assouplissantes. Par ailleurs, cette huile a pour avantage de ne pas déposer un film trop gras sur votre peau et elle vous laisse une odeur agréable de noix de coco.

 

Il faut savoir que l’huile de coco est à l’état solide lorsqu’il fait moins 25°C. L'hiver, il faudra donc que vous la passiez sous l’eau chaude avant de l'utiliser. De ce fait, nous vous conseillons de conditionner votre huile dans des petites bouteilles en verre afin de liquéfier plus rapidement le contenu de votre flacon

Ensuite, il vous suffit d'appliquer un peu d'huile de coco liquide sur une lingette démaquillante lavable ou sur un coton et de vous démaquiller directement avec l'huile de coco. 

 

Retrouvez les petits flacons ambrés conseillés au bas de cet article.

 

 

 

La recette du déodorant fait maison

 

 

Facile  Petit budget  15 min   un pot verre 150 ml (ou un pot verre 200 ml) et son couvercle vissant 

 

 

La recette du déodorant de Mathilde est également à base d’huile de coco. Elle l'a adopté depuis quelques années car celui-ci est très efficace et respectueux de sa peau. 

 

 


Les ingrédients pour un pot verre 150 ml (rempli à ras bord) ou pour un pot de 200 ml :

 

 

  • 5 cuillères à soupe d’huile de coco

> propriétés : antivirale, antibactérienne, hydratante et assouplissante

 

  • 5 gouttes d’huile essentielle de palmarosa bio

> propriété : antivirale. Reconnue pour contrôler les odeurs corporelles.

 

  • 1 cuillères à soupe de bicarbonate de soude (privilégier le bicarbonate acheté en pharmacie, généralement plus fin que celui vendu dans les grandes surfaces)

> propriété : anti-bactérien. 

 

  • 3 cuillères à soupe de fécule de maïs ou d’arrow-root

 

  • Un petit pot verre 150 ml et son couvercle (ou pot verre 200 ml)

> Le petit pot avec couvercle est à privilégier au tube car l’huile de coco fond à la chaleur. Un pot en verre avec une ouverture assez large pour pouvoir prendre un peu de déodorant sur vos doigts et l’appliquer sur votre peau est donc idéal.

 

 

La recette pour un pot verre 150 ml (rempli à ras bord) ou pour un pot de 200 ml :

 

 

 
Tout d’abord, faites fondre votre huile de coco si elle est à l’état solide. En effet, les 5 cuillères à soupe d’huile de coco doivent être récupérées à l’état liquide. L’huile de coco est souvent déjà liquide l’été (au-delà de 25°C) ; l’hiver, il faudra passer le flacon d’huile sous l’eau chaude, le faire chauffer doucement au bain-marie ou le laisser sur un radiateur pendant une dizaine de minutes.

 Versez ces 5 cuillères à soupe d’huile de coco liquide dans un récipient ou directement dans votre pot en verre, s’il a une assez grande capacité pour venir ensuite y touiller des ingrédients (si vous avez un pot verre 200 ml par exemple).  

 

 
Ajoutez les autres ingrédients dans le pot en verre - l’huile essentielle, le bicarbonate de soude et la fécule de maïs. Ajoutez-les doucement et en mélangeant bien de façon à ce qu’aucun grumeau ne se forme. Si vous avez opté pour un pot en verre avec couvercle, vous pouvez aussi secouer directement le pot avec les ingrédients à l’intérieur pour mélanger le tout.

La préparation va ensuite se solidifier. Pour accélérer sa solidification – ou si vous réalisez la recette en plein été – pensez à mettre votre petit pot au réfrigérateur.

 


Votre déodorant est prêt à être utilisé : prenez une petite dose de votre déodorant solifié dans votre main et appliquez-la directement sur votre peau. Pour la première utilisation, pensez à tester le déodorant dans le pli de votre coude avant utilisation

 

 

Il faut néanmoins rester vigilant car une mauvaise composition peut vite devenir dangereuse, les substances étant actives. Une astuce simple pour éviter cela est de choisir de fabriquer ses cosmétiques avec le moins de substances actives possibles, comme dans le démaquillant que nous vous proposons dans cet article.

 

 

 

Les pots verre et flacons verre pour cosmétiques

 

 

 

 

Petit pot en verre 150 ml ras-bord

 

Petit pot en verre 150 ml ras-bord

 

choisir ce pot verre

 

 

Pot verre carré 200 ml

Pot verre carré 200 ml

 

 

choisir ce pot verre

 

 

 

Petit flacon ambré cosmétique de 50 ml
 

Pot plastique 280 ml vide avec couvercle


choisir ce flacon

 

 

 

 

Retrouvez les accessoires associés :

 

> Couvercle noir metal

 Petit pot plastique pour l’alimentaire avec couvercle

 

choisir ce couvercle metal

 

 

> Couvercle metal

 Petit pot plastique pour l’alimentaire avec couvercle

 

choisir ce couvercle metal

 

 

Retrouvez les accessoires associés :

 

> Couvercle métal

 Petit pot plastique pour l’alimentaire avec couvercle

 

choisir ce couvercle metal

 

 

Retrouvez les accessoires associés :

 

> Bouchon noir pour petit flacon ambré

 

Bouchon noir pour petit flacon ambré

choisir ce bouchon

 

ebottles.eu



Avez-vous réalisé ce DIY ? Partagez votre création avec la communauté Ebottles sur Facebook !